caroline daeschler

Caroline Daeschler

-------------------------------------------------
Sommelière conseil, Les Mots du vin
-------------------------------------------------

Caroline Daeschler est sommelière-conseil indépendante, diplômée de l’Université du vin de Suze-la-Rousse. Née à Bourg-en-Bresse, elle a grandi dans le Jura, entre les vignes, à quelques kilomètres de Château-Chalon, berceau du plus célèbre cru jurassien. « C’est au contact de ce terroir que mon palais s’est éveillé au vin », raconte Caroline. « Très vite, il m’a fallu apprendre à en parler, à expliquer comment on l’élaborait et comment le consommer, car les personnes à qui je le faisais découvrir étaient souvent déroutées par le profil très particulier des vins du Jura ».

Elle décroche une maîtrise de droit public international, puis de journalisme, métier qu’elle exerce pendant 15 ans sur le terrain, puis en tant que cadre supérieur au sein de sa rédaction. Elle profite de ses voyages pour rencontrer les vignerons et enrichir ses connaissances, et sa cave, de ses découvertes. Petit à petit l’idée de travailler dans le monde du vin se développe. Elle décide de se lancer dans une nouvelle vie professionnelle.

A l’issue de sa formation de sommelière-conseil à Suze-la-Rousse, Caroline Daeschler fonde Mots et Vins, agence d’événementiel œnologique. Animation de salons, d’ateliers œnologiques pour les particuliers comme pour les entreprises, interventions au côté des vignerons ... Caroline intervient dès qu’il s’agit d’allier les mots et le vin.
Parmi ses créations, Soie et vigne, un spectacle cousu main écrit pour le Musée des Soieries Bonnet de Jujurieux (01), initiative saluée par l’attribution du « Prix de l’œnotouriste » en 2015. Ou encore Museaux et papilles, une série d’ateliers d’éveil aux goûts et aux arômes pour les écoliers.
En mai 2017, on la retrouve dans l’émission Des Racines et Des Ailes consacrée au département de l’Ain, pour une échappée à travers le vignoble bugiste.
Ses dernières créations : la RandoBulles dans l’appellation Bugey Cerdon, qui allie marche, mâchon et découverte de ce vin unique, et Cuivres et Vins, concert-dégustation, dans le cadre du festival Cuivres en Dombes, en collaboration avec Christian Léger, trompette solo de l’Orchestre national de Lyon.

Elle collabore également régulièrement avec le syndicat des vins AOC Bugey, auxquels elle a consacré son mémoire de fin de cursus. Elle défend et fait découvrir avec passion son terroir d’adoption chaque fois que l’occasion s’en présente.

« Bien sûr les grands crus me fascinent, mais j’avoue un faible pour les vins un brin plus modestes, souvent à l’image des vignerons qui les élaborent », ajoute Caroline Daeschler. « On peut se faire plaisir à moins de quinze euros, et c’est ce que je recherche : des vins francs, loyaux, abordables et adorables. Pour que nos vignerons vivent, il faut que les nouvelles générations apprennent à aimer le vin et puissent s’en offrir. Car avant d’être un produit de luxe, c’est notre culture. Et la culture, ça se partage et ça se transmet ».


> retour

Informations supplémentaires

inline